Besoin d’un consultant, d’un coach ou d’un mentor?

S’il y a un avantage à cumuler les années, c’est au niveau du mentorat. La crédibilité s’acquiert avec le temps et le partage des expériences fait partie du mentorat. Les techniques de coaching d’une école reconnue par l’ICF menant à la certification de coach professionnel sont essentielles et je suis devenu un meilleur coach grâce à cet investissement. Mais l’expérience ne s’achète pas…Je suis donc mentor pour partager mon expérience et me permets lors de sessions de coaching d’être aussi mentor au besoin! La différence entre le coaching de gestion ou d'affaires et le mentorat se situe particulièrement dans l'établissement d'un échéancier pour réaliser des objectifs bien définis dans le cas du coaching. Dans les 2 cas on ne donne pas de conseils, mais on challenge les réponses données par des questions permettant de voir et de penser différemment. C'est le savoir-être qui est à développer dans les 2 cas. J’ai de la difficulté avec les coachs qui exercent sans formation de coach avec leur savoir-faire… Je vous recommande fortement de prendre la formation! Vous comprendrez la pertinence de la suivre pendant et après celle-ci. La profession est en demande et est davantage reconnue après toutes ces années d’existence. Les 125 heures de formation et les dizaines d’heures de pratique encadrent la profession. Il n’y a pas de place pour l’improvisation dans ce contexte et un code d’éthique encadre la pratique. Il ne faut pas confondre le coaching